En bord de mer, dans le golfe de Porto-Vecchio, l’hôtel Casadelmar rouvre ses portes après d’importants travaux de rénovation, paré de nouveaux atours créés par Jean-François Bodin, l’architecte à l’origine du lieu.

Plus que jamais tourné vers la mer, Casadelmar lui offre une place de choix en l’intégrant au cœur du sujet dès l’arrivée des hôtes. Entièrement remodelée, l’entrée est désormais dégagée, tandis que l’escalier monumental a été retiré pour laisser place à la vue. En cuir, pierre et bois, la banque de la réception donne le ton. Bien qu’il conserve l’enchaînement de ses volumes simples et spacieux, l’hôtel s’adoucit dans son environnement. Il n’est plus seulement un univers dont l’animation des parois était laissée aux jeux d’ombre et de lumière créés par la course du soleil, mais un nouveau monde, auquel les matériaux naturels et les camaïeux de couleurs apportent une sensation de sérénité. Le grand volume que l’on découvre après l’entrée et la traversée du lobby s’enrichit d’une mezzanine qui surplombe le bar. Accoudé à la balustrade de bois sombre, on prend le temps de contempler le golfe de Porto-Vecchio et le ballet des bateaux qui y croisent inlassablement. La mer résonne aussi dans le mobilier, comme cette table basse en bronze, œuvre de Jean Grisoni, dont les motifs évoquent le clapot marin.

Sur la gauche, le nouvel escalier déroule lentement sa courbe élégante jusqu’au bar.

Chêne clair et wengé font ici écho à la nature et au décor du lobby et du restaurant que l’escalier relie en douceur. Derrière le bar, une délicate arabesque à laquelle s’adosse une banquette en ellipse, espace plus intime, orné d’antiques ancres du Gange.

Contemporain et chaleureux, le nouveau bar est à la fois plus vaste et plus ouvert sur la mer.

En son cœur, une longue table haute invite à passer un moment convivial autour d’un cocktail, installé sur l’un des tabourets habillés de cuir gris, sous l’éclairage tamisé des suspensions Medusa, spécialement réalisées par Ochre à Londres. Sous la mezzanine, une longue banquette aux assises revêtues de cuir beige invite à de confortables apartés. Juste au dessus, l’installation d’un herbier de quatorze planches rend un hommage subtil aux essences du maquis omniprésentes autour de l’hôtel.

Carioca
Face au bar, un imposant lambris en wengé et raphia accueille une cheminée et annonce le restaurant.

Le lambris se prolonge dans le restaurant pour dispenser une atmosphère plus feutrée. Un éclairage doux et ponctuel souligne la quiétude du lieu où deux alcôves ont été créées pour accueillir des dîners plus confidentiels. Un décor totalement repensé pour offrir à la cuisine de Fabio Bragagnolo, chef doublement étoilé du Casadelmar, un écrin propice à d’inoubliables croisières gastronomiques en Méditerranée.

Une nouvelle signature olfactive.

Le parfumeur corse Marc-Antoine Corticchiato, créateur de Parfum d’Empire, signe pour Casadelmar une fragrance en osmose avec le jardin dessiné par Jean Mus et l’architecture minimaliste de Jean- François Bodin, sans oublier le maquis corse, évoqué par un duel au soleil entre ses deux figures de proue : la sève du lentisque et le souffle chaud et épicé de l’immortelle.

Hôtel CASADELMAR 5*

Restaurant Gastronomique 2*
Route de Palombaggia, Porto Vecchio

Tél. : +33 (0)4 95 72 34 34
@casadelmarhotels

Hôtel CASADELMAR 5*

Restaurant Gastronomique 2*
Route de Palombaggia, Porto Vecchio

Tél. : +33 (0)4 95 72 34 34
@casadelmarhotels