Le maquis corse, nature impétueuse et généreuse.

Maquis Corse

Stéphane Rogliano
© Maria-Francesca ALONGI

Le maquis est l’un des symboles les plus représentatifs et célèbre de la Corse. Depuis 8 000 ans, les végétaux sauvages recouvrent la terre du bord de mer jusqu’à environ 600 à 800 mètres d’altitude. Il y aurait plus de 2 500 espèces qui poussent dans l’île à l’état naturel, dont 130 strictement endémiques à la corse, utilisées dans divers domaines comme la cosmétique, la parfumerie, la cuisine, la santé…
Cette végétation qu’on appelle « a macchja » en corse signifie dans son étymologie latine, la tâche, la macule. En observant le maquis avec ses yeux, cela devient une évidence : il apparaît comme un tableau d’impressionniste grandeur nature et le mouvement impressionniste italien le confirme par son nom « i macchiaioli ».
Producteur horticole passionné, Stéphane Rogliano est spécialisé dans la multiplication des plantes aromatiques et sauvages de Corse. Il est aussi accompagnateur montagne et organise sa « Balade avec un nez », une découverte botanique au milieu des cistes, myrtes, lentisques et immortelles qui plonge ses participants dans une dimension où le sens olfactif est mis à l’honneur, véritable hommage aux fragrances de la végétation insulaire.

Maquis Corse

Marc-Antoine Corticchiato & Pierre Hermé
DR

Le maquis Corse à l’honneur au festival de gastronomie d’Aléria

Cette année, les plantes et herbes aromatiques du maquis corse étaient au cœur de la 12ème édition d’Art’è Gustu, festival gastronomique qui a lieu chaque année au printemps dans la cité antique d’Aleria, sur la côte orientale. Cet événement, qui a pour but de mettre en valeur le patrimoine naturel et gastronomique de la Corse, convie gourmets et gourmands, curieux et passionnés, à retrouver le goût des bonnes choses.
Les trois parrains du festival, Christophe Adam, Pierre Sang, et Pierre Hermé, ont imaginé des créations faisant la part belle à l’erba barona (thym de Corse), la nepita (menthe sauvage), ou encore le romarin… dont ils ont partagé les secrets au cours de master class.
Art’è Gustu a également proposé un atelier intitulé « Le goût des senteurs », réunissant le pâtissier Pierre Hermé et le parfumeur Marc-Antoine Corticchiato. Ensemble, ils ont confronté le goût et l’odorat, deux sens au vocabulaire équivalent, intimement liés. Les participants ont pu expérimenter l’utilisation de l’immortelle, du lentisque et du myrte en gastronomie d’une part et en parfumerie d’autre part.
Après cette immersion aromatique dans le maquis, nul doute qu’Art’è Gustu saura déceler dans la richesse du terroir corse, le thème de sa prochaine édition.

Maquis Corse

Les Aromatiques de l’Île de Beauté, Stéphane Rogliano

Production horticole, multiplication de plantes sauvages, balade avec un nez

 +33(0) 6 19 89 65 36

Art’è Gustu

Les rencontres de l’art du goût et des savoir-faire

Les Aromatiques de l’Île de Beauté, Stéphane Rogliano

Production horticole, multiplication de plantes sauvages, balade avec un nez

 +33(0) 6 19 89 65 36

Art’è Gustu

Les rencontres de l’art du goût et des savoir-faire